REVIEWS

[REVIEW] MIDEM 2016

Pour fêter les 50 ans du Midem, cette nouvelle édition du festival dédié à l’industrie musicale a vu les choses en grand en invitant de nombreux artistes afin qu’ils dévoilent leurs talents au monde entier. Cette année, bien que les participants avaient l’air d’être moins nombreux dans les couloirs du palais des festivals, les grèves et intempéries n’ayants sûrement pas aidé, le Midem a encore une fois joué son rôle de promoteur et d’intermédiaire auprès des professionnels de la musique. Le networking fusait au rythme des concerts de très grande qualité qui nous étaient proposés.

Et cette fois encore, le stand coréen a marqué les esprits, non seulement par son organisation mais aussi par ses prestations. Succédant à MFBTY, VIXX ou autre Rock’N’Roll Radio, quatre groupes sont venus représenter leur pays, se livrant au jeu des interviews et conférences pour finir en beauté sur un concert des plus éclectiques. Avaient donc répondu présent : Ego Function Error et leur touche punk, Guckkasten et leur musique expérimentalo-psychédélique, Eluphant pour un hip-hop poétique et enfin Idiotape, le trio électro aux multiples récompenses.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

Au matin du vendredi 3 juin, nous avons eu le privilège d’interviewer ces quatre représentants coréens sous un soleil de plomb et c’est avec le sourire aux lèvres que sont arrivés nos quatre drôles de dames du groupe Ego Function Error avec qui le fou rire est pour ainsi dire : garanti. Nous avons enchaîné avec le groupe Guckkasten, enfin deux membres sur quatre, le batteur Lee Jung Gil et le bassiste Kim Ki Bum  ainsi que leur manager, interview très détendue. Vint le tour du duo Eluphant, avec qui nous avons eu un très bon échange, ils se sont même prêtés à notre nouveau jeu, mais on ne vous en dit pas plus. La ronde des interviews se finit avec le trio Idiotape, qui était particulièrement de bonne humeur ce matin-là !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un petit peu avant 20h, le prestigieux hôtel Carlton a pu voir son Grand Salon investi par une ribambelle d’invités, de professionnels et de journalistes, attendant avec frénésie que débute la « K-Pop Night Out », un concert devenu incontournable pour les participants du Midem. Et c’est à 20h pile, comme promis, qu’Ego Function Error fait son entrée sur scène pour ouvrir le bal. Si ce groupe de filles, avec une pointe de virilité, est encore mal connu d’un public étranger, il ne leur a fallu que quelques secondes pour charmer l’assistance. Peu importe notre style de musique, leur bonne humeur et leur sincérité vont droit au cœur et on en redemande. Porté par la chanteuse, si frêle et pourtant dotée d’une voix si puissante, le groupe donne sans compter et nous offre une performance de 20 min qui sera une grosse découverte, un vrai coup de coeur. Bien obligées de quitter la scène, elles laissent ensuite leur place au groupe Guckkasten, très attendu par leurs fans présents au concert.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le groupe psychédélique continue de faire monter l’ambiance, déjà bien installée par leurs prédécesseurs. « Le showcase débute avec « Manicure », et déjà les frissons m’envahissent. Je suis happée par la puissante voix de Ha Hyun Woo. Et dire qu’il n’était pas au meilleur de sa forme, pourtant il m’a scotchée…  Vient ensuite « Violet Wand », avec ces accords qu’on reconnaît dès les premières secondes. Ils se sont lâchés sur leurs guitares, quelle fougue ! Petite pause pour me remettre de mes émotions… Hyun Woo salue le public et annonce leur prochaine chanson, « Mirror ». C’est un peu la chanson phare de Guckkasten, une vraie bouffée d’énergie psychédélique ! Avec les 2 dernières chansons, « Sinkhole » et « Tail », le groupe prend toute sa dimension et nous montre comment il prend possession de la scène. J’ai pris leur énergie et les riffs de guitare en pleine poire. Ils sautent dans tous les sens et entraînent le public dans leur folie, comment ne pas être emporté par cette ferveur ? Le groupe nous délivre tout ce qu’il a, jamais il ne s’économise. Ce fut intense, à leur image..25 minutes de frissons et d’euphorie. » nous explique Rosine, fan du groupe. Les quatre membres du groupe sont à la hauteur de leur réputation et font trembler le Grand Salon au rythme de la batterie, de la basse, et autres guitares. Ha Hyunwoo, avec son impressionnante voix, charme les derniers spectateurs qui ne le connaissaient pas.

Le troisième groupe à monter sur scène est le duo hip-hop Eluphant. Changement de registre donc puisque les deux artistes proposent une série de chansons mélodieuses pour nous montrer leur prose littéraire. L’ambiance ne retombe pas pour autant lorsqu’ils commencent à chanter « Hello My Dear » avec la bonne humeur qu’on leur connaît. Ils entraînent la foule dans une épopée lyrique sur des beat à la fois légers et dansants. Eluphant est à l’aise sur scène, on le voit, on le sent et il n’en faut pas plus pour que la magie opère, emmenant notre esprit loin de la terre.

Enfin, c’est à Idiotape que revient la difficile tâche de clôturer cette soirée. A peine installé, le trio électro enflamme la scène et fait danser le public. Le concert se transforme en une fête qui pourrait durer des heures et des heures. Impossible de rester de marbre en entendant leurs sons, Idiotape porte la musique électronique à un tout autre niveau. Une fois encore, le trio frappe avec brio et séduit le public en un rien de temps. Les 50 ans du Midem ont été fêtés comme il se doit, célébrant le « futur de la musique ».

.

.

.

LIENS UTILES : 

EGO FUNCTION ERROR : TWITTER | FACEBOOK 

GUCKKASTEN : SITE | FACEBOOK | YOUTUBE

ELUPHANT : FACEBOOK | SPOTIFY

IDIOTAPE : SITE | FACEBOOKSOUNDCLOUD

MOKSORI
ALL ABOUT KOREAN UNDERGROUND
http://moksorifr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *