FENÊTRE SUR

[FENETRE SUR..] NEON BUNNY

NEON BUNNY

L’article qui se cache sous l’intitulé « fenêtre sur », c’est simple, c’est un objectif. Celui de diriger les propos sur un artiste méconnu du grand public lorsqu’on parlera de musique coréenne. Un objectif simple motivé par l’envie de faire découvrir.


Pour aujourd’hui nous ouvrons la fenêtre sur : Neon Bunny/야광토끼 et son Seoulight.

Sous ce pseudonyme il y a Im Yu Jin qui en 2011 nous livre son premier album « Seoulight ». Un album sorti sur la scène indé mais qui fera parti de ces derniers qui « vont au delà ». En effet, Neon Bunny remporte avec ce premier album le prix du « Meilleur Album Pop » aux Korean Music Awards, face entre autres à IU, nous prouvant ainsi que pour obtenir une reconnaissance sur la scène musicale coréenne, être soutenu par un gros label n’est pas un critère.

Un succès justifié, Neon Bunny nous apporte ici des sonorités peu familières à la scène coréenne. Un ensemble électro-pop pour un style épuré et léger guidé par un synthé qui nous donnera ce petit côté pop des années 80’s, la signature de l’album en quelque sorte.Ce qui marque en premier à l’écoute de « Seoulight » ceux sont les mélodies qui s’enchaînent tel un puzzle en formation.

Avec une base instrumentale minimaliste « Seoulight » passe ainsi de comptines électro à des chansons plus péchues qui nous feront sautiller. Le tout relevé par cette voix calme qui échappe à toute poussée lyrique inutile, un tout qui sait raconter les histoires.

Place à l’écoute maintenant avec le titre Falling :

 

« 너에게 너에게 너에게 쉽게 빠지고 싶지 않아 … » de toi je ne veux pas facilement tomber amoureux(se).

MOKSORI
ALL ABOUT KOREAN UNDERGROUND
http://moksorifr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *